Votre panier est vide  Votre compte

Seminole Wind

Mais qu'est-ce que c'est que ce "Seminole Wind"?

Très souvent, les chansons country évoquent des histoires, traditions, voire les tragédies des indiens Nord-Américains. Et la culture country en général, et francophone en particulier, est très attachée aux traditions des premiers habitants outre Atlantique.

C'est ainsi que les habits, bijoux, armes se retrouvent régulièrement chez les danseurs. Ce que l'on sait moins, c'est que certaines danses que nous exécutons, sont en soi un hommage.

C'est le cas de la chanson "Seminole Wind" qui se danse en cercle, à la manière des indiens, et dont les paroles ne sont autre chose qu'un hommage vibrant à la tribu des "Seminole" surnommés "la tribu invaincue" puisque ils ont vaillament résisté aux nombreuses tentatives de déportation de la part des différents gouvernements des Etats Unis.   Le major Ethan Allen Hitchcock est un des 2 survivants du "massacre de Dade" bataille qui opposa deux contingeants de l'armée américaine (une centaine d'hommes) aux Seminoles, et qui se termina par une débâcle du coté des soldats.

 

Ce commentaire trouvé dans son journal est le portrait le plus précis de ce peuple, et de sa motivation à la liberté et le territoire:

«Le gouvernement a tort, et c'est là, la cause principale du désaccord des Indiens, qui ont noblement défendu leur pays contre notre tentative d'imposer un traité frauduleux. Les indigènes mirent en œuvre tous les moyens afin d'éviter la guerre, mais y furent contraints par la tyrannie de notre gouvernement. »

Voici donc la traduction de la chanson Seminole Wind (faite par Marie France Simon):

Depuis la nuit des temps
Les hommes ont recherché la richesse cachée
Ils ont creusé pour l'argent et l'or
Et ont laissé des trous béants
Et tout au Sud, dans les Everglades
Où l'eau noire roule et l'herbe se balance
Les aigles volent et les loutres jouent
Sur la terre des Seminoles

Alors, souffle, souffle, vent Séminole
Souffle comme si tu ne devais plus jamais souffler
Je t'appelle comme un vieil ami perdu de vue
Mais je sais qui tu es
Et souffle depuis le Okeechobee
Jusqu'au Micanopy
Souffle à travers la terre Séminole
Les alligators et les brochets

Le progres est arrive et a pris son tribut
Et au nom du contrôle des eaux
Ils ont fait leurs plans et ont asséché la terre
Maintenant les clairières deviennent sèches
Et la dernière fois que j'ai marché dans les marécages
Je me suis assis sur une souche de cyprès
J'ai écouté attentivement et j'ai entendu le fantôme
de Osceola pleurer

Alors, souffle, souffle, vent Séminole
Souffle comme si tu ne devais plus jamais souffler
Je t'appelle comme un vieil ami perdu de vue
Mais je sais qui tu es
Et souffle depuis le Okeechobee
Jusqu'au Micanopy
Souffle à travers la terre Séminole
Les alligators et les brochets

 


Source: cottonfields

Date de dernière mise à jour : 08/02/2015